Une campagne e-mailing efficace et réussie

L’e-mailing est un nouveau support de communication. Et comme ces autres confrères, il a connu durant ces dernières années une très longue traversée dans le désert digital. Au programme, la baisse des investissements, de la qualité plus que relative et la chasse aux spams.

Et si vous n’êtes pas satisfait de vos dernières campagnes d’e-mailing, j’ai listé quelques conseils qui vont vous permettre d’optimiser vos e-mails marketing. En effet, il y aura des points essentiels à respecter si vous voulez que vos e-mails soient efficaces.

Respectez les règles de trois bons

               Baser sur le principe du fameux « emplacement emplacement et emplacement », vous devez comprendre que toute campagne marketing -quelle qu’elle soit- se doit de respecter les règles des trois bons, qui est : « envoyer le bon message, au bon moment et à la bonne personne ».

               Vous devez donc considérer cette règle comme étant un fil rouge de votre réflexion. Elle vous fait en fait comprendre qu’il est nécessaire de travailler au préalable la cible de votre message, l’adéquation de votre message et le créneau où ce dernier pourra porter un maximum d’attention venant des lecteurs.

Rendre plus humain l’expéditeur

               Cette règle est aussi très importante. Je ne dis pas que vous devez donner un prénom à l’expéditeur, mais vous devez utiliser une vraie adresse e-mail. C’est-à-dire qu’il ne faut plus user de la technique du no-reply.

               Même si c’est un point très sensé, plusieurs d’entre vous demandent sûrement pourquoi c’est nécessaire. En fait, c’est tout simple. La plupart de vos prospects auront envie de vous répondre et qu’il est très important de ne laisser passer aucun échange avec les clients à fidéliser ou ceux que vous souhaitez cibler.

Donner de l’importance à l’objet

               L’objet influence directement la dérivabilité de votre e-mail ainsi que son taux d’ouverture. Mon conseil est donc de surveiller de temps en temps les mises à jour des spam-words français.

               Ensuite, faites en sorte que votre objet soit clair et concis. Ce n’est pas nécessaire de faire entrer dans une seule phrase tout ce que vous avez envie de dire dans l’e-mail. Il suffit de trouver la bonne phrase d’accrocher, celle qui poussera le prospect à lire ce que vous avez à partager.

Donner de l’importance à l’union

               Si vous avez vraiment envie de faire une campagne sérieuse, surtout évitez toute logique d’économie lorsque vous allez sélectionner le routeur. Il est indispensable de choisir une personne qui a déjà des années d’expérience significatives. Si vous ne savez pas comment vérifier la bonne foi du prestataire, regardez la bonne santé de l’entreprise qu’il a déjà prise en charge ainsi que ses connaissances en matière d’e-mailing.

               Même si vous êtes attirés comme un aime à ces offres, évitez comme la peste les offres beaucoup trop alléchantes. La promesse d’une dérivabilité à 100 % cache un gros mensonge.

               Il est également très important de toujours comparer les prestations annexes. Vérifiez par exemple l’accompagnement et les outils que le prestataire a à sa disposition pour tester la qualité d’une campagne.

Travailler les bases de contacts

               Dans la continuité de la première règle que je vous ai donnée, il est nécessaire, voire obligatoire de bien travailler sa base de contacts. Faites en sorte que cette dernière soit toujours à jour, catégorisée en fonction de critère précis (qui est normalement la fréquence d’achat) et surtout qu’elle soit bien complète. Plus vous aurez des informations sur le client ou le prospect, mieux vous pourrez rendre votre message plus efficace.

               Surtout, n’hésitez donc pas à investir e l’argent dans de l’e-mail appeding avant même de démarrer votre campagne. En fait, cette technique (qui est proposée par plusieurs brokers d’adresses) permet de compléter efficacement une base de données en la rapprochant à des bases existantes.

Parler aux clients

               Une fois que vous aurez obtenu une base de données bien propre, insérez dans vos e-mails des éléments de personnalisation. Bien sûr, lorsque je dis personnalisation, je ne veux pas dire forcément « Bonjour Madame Amanda ».

               La personnalisation peut consister par exemple à donner des produits adaptés à un profil. Par exemple, adoptez des outils qui vous aident à connaitre la localisation de votre prospect. C’est inutile d’envoyer une publicité pour un évènement qui se passe à Amiens alors que la personne vit à Nice.

Comparer les e-mailings

               Généralement, le webmarketing s’apprend plus facilement sur le tas que par le biais de différentes rencontres que vous ferez sur le banc de l’école. Afin de réaliser un e-mailing efficace en termes de présentation d’offre et de call-to-action, je vous recommande donc vivement de faire une veille rapide et brève.

               Pour cela, pensez d’abord à créer une adresse e-mail « poubelle » et essayez de vous inscrire un peu partout. Spécialement sur les sites où vous n’allez jamais vous inscrire en temps normal. Personnellement, ma veille se fait le plus souvent sur les émissions de téléshopping.

Découvrir la dérivabilité Mobile 

               Si le support de lecture n’était pas encore dans vos listes de priorités durant vos précédentes campagnes e-mailing, il est temps de chambouler un peu vos habitudes et revoir vos priorités.

               Avec près de (plus de même) 20 millions de smartphones vendus dans le monde ainsi que l’engouement vers les tablettes, les supports mobiles sont une part non négligeable pour avoir une bonne audience.

               Ce n’est pas pour vous alarmer (enfin, un peu quand même), mais la plupart des utilisateurs suppriment immédiatement l’e-mail s’ils se rendent compte à l’ouverture que le contenu n’est pas adapté à la compatibilité PC-Tablette-Mobile. Et ne me dites pas que je ne vous ai pas prévenu.

Personnaliser le pré-header     

               Un conseil en plus : la plupart des boîtes e-mail mobiles intègrent la première phase de votre e-mail en tant que résumé se situant sous l’objet. C’est donc un point très important pour assurer la lecture de votre chance.

               Et si par malheur, la première phrase que vous avez utilisée est : « Si cet e-mail ne s’affiche pas correctement, cliquez ici ! », vous êtes dans une mauvaise posture. Le mieux est donc d’insérer dans votre première phrase, le résumé de votre message afin d’augmenter l’attrait de votre e-mail. Ne me remerciez pas.

Penser tactile

               Les zones cliquables qui sont identifiables clairement, éloignées efficacement des autres liens grâce à des espaces non cliquables sont des recettes de succès pour votre campagne e-mailing.

               En effet, grâce à cela le lecteur pourra cliquer et ouvrir une page qu’il souhaite ouvrir. Et les évitez de tomber sur des liens qu’ils ne souhaitent pas visiter. Le lecteur n’en sera que content.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *